IFEAS: Journée AFOPE 2012 : les outils de l'organisateur

IFEAS: Journée AFOPE 2012 : les outils de l'organisateur: L'association française pour l'organisation en entreprise a clôturé sa journée 2012 avec un exposé de notre collègue Charles Henri Russon...

IFEAS: La dixième Edition du DCA-système est annoncée

IFEAS: La dixième Edition du DCA-système est annoncée: Le DCA-système continue à avoir un succès impressionnant. Une des équipes de l'IFEAS a repris la copie et annonce pour début mars une di...

IFEAS: Maitrise des diagnostics courts en entreprise - Fo...

Formation : Maitrise des diagnostics courts en entreprise - Fo...: Etablir rapidement un diagnostic stratégique ou sur un problème précis est aujourd'hui un atout. En quatre jours vous découvrez ces techn...

DCA et dynamique d'équipe

 DCA et dynamique d'équipe: "Il est possible, en analysant la collecte réalisée avec le diagnostic court, de cerner la robustesse ou la fragilité de l'équipe qui a parti..."

Analyse des besoins de formation avec deux DCA-systèmes

Pour préparer un ambitieux plan de formation, l'équipe HEC Paris utilise deux DCA-systèmes dans un groupe de protection sociale en Santé, Retraite, Épargne, Prévoyance pour particuliers (salariés, retraités, expatriés).

Bilan très positif tant pour l'équipe HEC que pour les équipes du groupe.

Le DCA-stratégie versus DCA-Système

C'est maintenant officiel : le Diagnostic court appliqué portera désormais le nom générique de DCA-système.

L'enjeu est d'unifier bien sûr les appellations en usage tout en réaffirmant l'appartenance de l'outil aux approches systémiques.

Nous avons donc maintenant clairement deux diagnostics courts :
  1. le DCA-système se présente comme un outil de travail en groupe avec une collecte en six étapes  et trois analyses ;
  2. le DCA-stratégie qui comprend lui douze collectes d'information et cinq analyses dans le but plus spécifique de servir de base à la définition d'une stratégie pour votre organisation.
Comparatif pratique :

  1. DCA-système : traiter l'organisation actuelle - le plus court (6 collectes / 3 analyses)
  2. DCA-stratégie : traiter l'organisation et présente et les projections dans le futur - le plus complet  (12 collectes / 6 analyses)
Communautés de pratique en ligne :


 

    Version 9.0 du DCA


    Une méthode simple et rapide pour gérer les problèmes en équipe.

    Le Diagnostic Court Appliqué ou "DCA" permet surtout de traiter les éventuels dysfonctionnements dont le problème n'est peut-être qu'un symptôme.

    Le dca permet aussi d'esquisser les tendances générales, les forces et les faiblesses de votre actuel système d'organisation.

    Depuis plus de dix ans le « diagnostic court appliqué» a rendu de solides services à des dizaines d’équipes qui y trouvent une méthode originale de collecte de l'information et une qualité d’analyse agréable et efficace.

    Ce guide pratique contient tout ce qu'il faut pour animer et décoder soi-même son premier DCA.

    Plus d'information sur www.ifeas.eu
    Pour acheter le manuel version 9.0

    Version 8.0 : 64 nouveaux scénarios et un travail à "système ouvert"

    Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie imminente de la version 8.0 de la méthode de traitement des dysfonctionnements en entreprise dénommée DCA (pour Diagnostic court appliqué).

    Le DCA est une méthode rapide d’analyse de symptômes dans les organisations.

    Il permet à partir d’un problème, d’un incident, d’une proposition d’amélioration de remonter vers le dysfonctionnement qui se cache derrière les symptômes visibles.

    Une toute autre efficacité pour un groupe de travail ou un conseil de direction.

    Applicable aussi aux grands projets, au travail en équipe ou encore à la définition de stratégie : le DCA permet à partir d’une collecte d’information rapide et bien structurée de sortir :

    1. un plan d’action immédiat
    2. une analyse du management
    3. une analyse fonctionnelle
    4. trois ou quatre scénarios de démarches managériales utiles pour traiter le dysfonctionnement derrière le problème analysé
    5. une esquisse du système en place et de sa dynamique générale avec des conseils d’intervention permettant d’agir directement sur les grands équilibres en jeu.

    Depuis plus de dix ans, le DCA a rendu service à dizaines équipes et son succès ne se démenti pas. Son usage est libre de droit.

    La nouvelle et huitième version de ce DCA a été développée et testée par une de nos équipes de R&D coordonnée par Charles-Henri RUSSON.

    Des formations et une communauté de pratique permettent de valider et enrichir ses analyses et ses conclusions.

    La version 8.0 tient compte des retours de la communauté des experts-dca mais surtout ajoute aux analyses managériales et fonctionnelles, 64 nouveaux diagnostics de configuration pour un système d’organisation. La possibilité donc de travailler directement sur les grands équilibres en jeu, d’opérer à "système ouvert".

    Date de publication officielle avant le 1er juin 2010.

    Que faire lorsqu’un participant prend 3 voire 10 minutes en plus que les autres pour un point ?

    Christine nous demande "Que faire lorsqu’un participant prend 3 voire 10 minutes en plus que les autres pour un point ?"

    Il faut tout d’abord analyser la raison de ces délais.

    A priori les participants connaissent – au moins de leur point de vue - la réalité analysée, il s’agit alors de les inviter à simplifier leur réflexion, à prendre la première idée qui leur passe par la tête, on s’extrait d’une analyse qui se fera plus tard : on énonce simplement avec peu de mots

    Le délais de réponse peut aussi venir de craintes et de doutes. L'attitude du responsable et/ou de l'animateur seront ici les meilleur gage d'un travail ouvert et donc utile. Il faut alors rassurer et inviter à rester plus général.

    On peut également autoriser un participant qui n'a pas fini ses post-its d'écouter le début de la lecture des autres post-its collectés au terme du round de six minutes. Soit il reprend une idée, soit il la module par écrit ou bien cela lui donne une nouvelle idée en réaction ou en liaison avec ce qu'il vient d'entendre.

    Sinon, dans les cas d'impossibilité répétée, on limite la personne aux six minutes sur ce qu’elle a produit. On isole les post-its de cette personne qui n’interviendra pas dans le décomptage. On les utilisera pour enrichir la formulation des thématiques issues de l’analyse des autres post-its s’il y a des convergences. Si les apports sont particulièrement divergeant une collecte d’information auprès de cette personne par interview retranscrite en post-its peut venir boucler le travail si c’est la forme collective et rapide de collecte qui ne convenait pas à cette personne.

    Bon travail. CHR

    Nous avons pris beaucoup plus de temps à la récolte...

    Une de nos animatrice constate dans une collecte d'information que le temps file, au terme de la demi-journée, il n'ont guère fait plus de la moitier de la collecte... quelques rappels sur la gestion du temps !

    Le principe est bien de mettre 6 minutes par collecte et de conserver un rythme très rapide - un effet brainstorming- à la collecte d'information.

    Bien sûr on introduit la méthode souvent inhabituelle mais le plus rapide est le mieux, c'est après cette première expérience que chacun sera rassuré sur le travail à produire.

    Il est aussi prévu de lire les post-its après la collecte d'information soit une dizaine de minutes. Attention ici aussi le risque est grand d'un débat entre les participants au lieu de lire simplement les post-its individuels. Ici on écoute, c'est juste quand on ne comprend pas un post-it que l'on demande à l'auteur des explications de simple précision. Pas de commentaires et des autojustification sur les post-its.

    a. L’animation est-elle censée ou non exercer une pression temps ?

    Oui. Nous recherchons - comme pour le brainstorming - un effet de première conscience, d’écriture rapide, de collecte sans dialogue ou réflexion complexe.

    b. Reformule-t-on pour une meilleure compréhension déjà à ce stade de la collecte pure d’infos ?
    Quand c’est nécessaire à la compréhension d’au moins un participant.

    Bon travail à tous. CHR

    Analyse directe et priorité d'action

    Dès la version 4.8, nous avons introduit une analyse plus fine des priorités.

    Nous y dissocions l’analyse directe des priorités d’action (page 40 version 5.0).

    Dans l’analyse directe un post-its compte pour un point. La priorité est donc ici le thème qui as reçu - toutes couleurs confondues - le plus de post-its. L’analyse directe donne la proportion thématique dans la représentation du groupe.

    Si nous voulons mieux cerner les priorités de l'encadrement ou de ceux qui anime l'analyse, on multiplira pour chaque priorité, l'urgence et l'importance ressentie pour ces principaux thèmes issus de l'analyse directe.

    La multiplication urgent par important, traduit donc mieux le sentiment de priorité de l’analyste.

    La comparaison entre "ce qui a pris de l'espace dans la discution" et "ce que l'analyste considére comme urgent et important" est bien sûr significatif du partage de réelles priorités ou de représentation dnas le groupe.

    Un travail de sensibilisation du groupe et de lucidité chez les décideurs peut s'imposé au vu de cet écart possible.

    Bon travail. CHR

    Que signifie AA, ++ ou - dans les tableaux d'analyse

    Théodor nous demande à quoi correspondent les colonnes -, --, +, ++ et A AA des tableaux d'analyse notamment page 40 (version 5.3) :

    (--) Correspond aux post-its ou cartons rouges
    (-) aux cartons orangés
    (+) aux verts
    (++) aux bleus
    La lettre (A) signifie « accessible » elle correspond aux mauves.
    Les lettres (AA) à très accessible.

    Bon travail à tous. CHR

    Formation DCA pour systémiciens

    Ce lundi 4 février, charles-henri Russon a présenté l'outil DCA aux participants de la formation longue ASPR (Approche Systémique et Pratiques de Réseaux- animée par Marc D'Hondt pour le CESEP de Nivelles (Belgique)) à la plus grande satisfaction de ceux-ci.

    http://www.chuut.org/

    Dossier de lecture disponible pour les Experts certifiés


    Un nouveau dossier de lecture est à la disposition des experts DCA déjà certifiés sur simple demande. ch.russon@ifeas.org

    Quatre nouveaux experts-DCA en Belgique et au Luxembourg

    Au terme d'une très riche formation de quatre jours :

    - Grazella Altobelli
    - Jean-Claude Amighetti
    - Robert Marnette
    - Georges Torck rejoignent Eric Nenin (ENC Conseil) dans le club très fermé des Experts-DCA certifié par l'Institut.

    Bienvenue et félicitation à ces nouveaux experts certifiés.

    Exemple de structure de fiche d'action

    Voici un exemple de fiches d'action possible pour la description, la déclinaison et la mise en oeuvre des objectifs stratégiques du DCA-stratégie dans un plan d'action.

    Télécharger la fiche